Fonds Landschaft Schweiz (FLS) Fonds Suisse pour le Paysage (FSP) Fondo Svizzero per il Paesaggio (FSP) Fond Svizzer per la Cuntrada (FSC)

 

19/20 octobre 2020, Lausanne

Contribution place du marché: Transcender les frontières – en ouvrant les esprits

Suivant le thème du congrès, «Dialogue par-delà les frontières», le FSP a présenté un projet transfronta-lier: originaires de régions en conflit, de jeunes gens rénovent des murs de pierre sèche délabrés au Grenchenberg SO, histoire de dépasser en même temps les frontières dans les esprits. Le projet est intitulé «Building walls, breaking walls». Il est porté depuis 2013 par l’association Naturkultur implantée à Soleure. Confrontés chaque jour à la réalité des murs séparateurs, de jeunes gens provenant d’Irlande du Nord, d’Israël et de Palestine apprennent à se connaître et à s’apprécier en travaillant ensemble à l’édification de murs de pierre sèche. Ce programme interculturel illustre en outre l’importance du travail bénévole pour l’entretien des paysages.


Contribution place du marché: Vivifier les frontières – entre forêt et paysage

La seconde contrubution place du marché du FSP cible une frontière radicalement différente: la limite fluctuante entre forêt et paysage rural ouvert. En Suisse, la surface boisée des régions alpines a augmenté entre 10 et 30% ces dernières années. Cela se traduit par des pertes en biodiversité tandis que le paysage subit des changements radicaux alarmants. Le canton du Valais a élaboré un guide présentant les bonnes pratiques en matière de recensement et de protection des sur-faces ouvertes essentielles selon quatre critères: biodiversité, maintien du paysage, tourisme et agri-culture. Le FSP a soutenu en phase initiale la mise en place de ces projets pilotes (voir Bulletin FSP n° 56).


Excursion: A la découverte du paysage lausannois – de Sauvabelin à Montbenon

Cette balade vous emmène du Nord au centre de la Ville, de la forêt de Sauvabelin au parc de Montbenon. Vous découvrirez la morphologie particulière du paysage lausannois, façonnée par les cours d’eau du Flon et de la Louve, aujourd’hui enterrés. A la frontière entre espaces verts préservés et territoires urbanisés, le parcours offre des vues surprenantes sur la ville et le grand paysage. FLS temps les frontières dans les esprits. Le projet est intitulé «Building walls, breaking walls». Il est porté depuis 2013 par l’association Naturkultur implantée à Soleure. Confrontés chaque jour à la réalité des murs séparateurs, de jeunes gens provenant d’Irlande du Nord, d’Israël et de Palestine apprennent à se connaître et à s’apprécier en travaillant ensemble à l’édification de murs de pierre sèche. Ce programme interculturel illustre en outre l’importance du travail bénévole pour l’entretien des paysages.