Fonds Landschaft Schweiz (FLS) Fonds Suisse pour le Paysage (FSP) Fondo Svizzero per il Paesaggio (FSP) Fond Svizzer per la Cuntrada (FSC)

 

Précieux à nos yeux, fructueux pour la biodiversité

La construction des murs en pierres sèches a connu une véritable renaissance ces 25 dernières années. Cet artisanat traditionnel est désormais reconnu comme «patrimoine immatériel de l’humanité». En soutenant d’innombrables projets de murs en pierres sèches, le FSP a contribué à ce succès. Il reste néanmoins beaucoup à faire: s’il s’agit toujours de maintenir de beaux paysages ornés de ce type de murs, il faut parallèlement préserver la biodiversité.

Le 29 novembre 2018, le comité ad hoc de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) a placé la construction des murs en pierres sèches sur la «liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité». Il a ainsi accepté la candidature conjointe de huit pays, dont la Suisse. Les travaux préparatoires ont été réalisés par l’Office fédéral de la culture en collaboration avec le FSP. Le dossier de candidature indiquait nommément un lieu emblématique de l’engagement du FSP: le paysage en terrasses de Visperterminen où 47 kilomètres de murs doivent être entretenus. C’est un site représentatif de l’impact sur le paysage de l’art de la construction en pierres sèches.

Un secteur soutenu de longue date par le FSP

Contribuer à maintenir des paysages ruraux traditionnels est la tâche essentielle à laquelle le Fonds suisse pour le paysage FSP s’est attelé dès sa création en 1991. La remise en état de murs en pierres sèches fait partie des projets couramment soutenus par le FSP. De nombreuses initiatives sont consacrées à diffuser le savoir-faire de la construction de ces structures particulières. Par exemple, dans la commune de montagne d’Illgau SZ, les paysans locaux ont réappris l’art à empiler les pierres des murs en pierres sèches. Ils ont été formés par la Fondation Actions Environnement, référence nationale en la matière. Aux côtés d’autres associations de muretiers en pierres sèches, cette fondation est le centre national de compétence avec lequel le FSP collabore étroitement.

Tenir compte de la valeur écologique

L’Office cantonal grison pour la nature et l’environnement a présenté une liste de mesures destinées à favoriser la faune et la flore lors des travaux de rénovation de ces murs. En effet, durant la phase de réfection, certains effets négatifs sur la faune et la flore peuvent être facilement évités. Truffés de cavités et de longues fissures, les murs en pierres sèches offrent des habitats favorables à des espèces rares de plantes et d’animaux. Comme ils sont souvent érigés dans des lieux exploités de manière extensive, voire inoccupés, les murs en pierres sèches forment de précieux biotopes de refuge pour insectes, reptiles, amphibiens, petits mammifères ou oiseaux thermophiles. Ils servent aussi de relais importants pour la connectivité écologique.

Un vaste projet de recherche sur l’Alp Flix GR a montré comment mieux tenir compte des fonctions écologiques lors de la remise en état de murs en pierres sèches. On peut par exemple prendre garde à ne pas perturber l’ourlet herbeux, c.-à-d. la bande végétale située au bas du mur, réutiliser les pierres couvertes de végétation dans la même position et à laisser en place les parties intactes des murs, ainsi que d’aménager des brèches et des nichoirs dans les murs rénovés. L’Association suisse pour la protection des oiseaux / Birdlife Suisse a publié, en collaboration avec le FSP, une fiche technique indiquant comment contribuer à protéger la huppe fasciée en prévoyant des sites propices à la nidification.

Plus d'informations à la construction de nichoirs et niches pour huppes fasciées


Trois exemples de projets soutenus extraordinaires

Lectrices et lecteurs trouveront dans la dernière livraison du Bulletin FSP – auquel on peut s’abonner gratuitement – textes et illustrations qui leur feront découvrir trois projets spéciaux, soutenus du FSP:

  • A Cavaione dans le canton des Grisons va être revalorisé un paysage terrassé incomparable. La remise en état des murs en pierres sèches, cofinancée par le FSP, ne constitue qu’un aspect de ce vaste projet. En effet, l’ambition est de garantir une exploitation durable du territoire autour de Cavaione et de faciliter aux paysans les travaux des champs.
  • Enchâssé dans un des paysages les plus spectaculaires des Alpes valaisannes, le Grand Saint-Bernard relie la vallée du Rhône au val d’Aoste. Au col, à proximité de l’hospice qui fêtera bien-tôt son millénaire, la «Promenade des Chanoines» suit le flanc de la montagne. Ce chemin est étayé par un imposant mur en pierres sèches. Il sert aussi à protéger la conduite qui alimente l’hospice en eau, élément vital à cette altitude.
  • Dans les montagnes glaronnaises à l’alpage Baumgartenalp, perché sur un haut-plateau avec une vue à couper le souffle, se trouve un long ruban argenté scintillant le long de la crête: un mur de pierre sèche d’un kilomètre de long ayant défié les siècles.


Murs en pierres sèches – beau coup d'œil, belle nature