Fonds Landschaft Schweiz (FLS) Fonds Suisse pour le Paysage (FSP) Fondo Svizzero per il Paesaggio (FSP) Fond Svizzer per la Cuntrada (FSC)

 

Engagement en faveur des paysages forestiers

De prime abord, la forêt ne semble pas concernée par le mandat légal du Fonds suisse pour le paysage FSP, soit entretenir et restaurer les paysages ruraux traditionnels. Or le FSP ne s’engage pas uniquement au profit des paysages ruraux cultivés (et de ce fait contre la forêt qui ne cesse de progresser); il oeuvre également en faveur de la forêt, ajoutant ainsi une valeur paysagère, économique et culturelle.

«Le Fonds suisse pour le paysage FSP développe ses activités principalement sur les paysages ruraux traditionnels cultivés», indique un document de base de la commission FSP en vue d’une séance stratégique consacrée aux 25 ans du fonds. Ceci demeure valable: «principalement» ne veut toutefois pas dire «uniquement». Dans l’ensemble du pays, le FSP soutient des projets ayant pour objet le paysage rural, soit des zones dédiées à l’économie alpestre et à l’agriculture. Cela ne signifie pourtant pas que la forêt, comprise comme antithèse des terres cultivées, ne figure pas à l’ordre du jour du FSP.

Soutien à la lutte contre la forêt

C’est le contraire: depuis sa création en 1991, le FSP a toujours encouragé des projets luttant contre l’avancement de la forêt sur des terres agricoles laissées en friche. C’est au Tessin – où la surface forestière a le plus progressé (8,8% d’augmentation en un quart de siècle) – que le FSP a soutenu le plus de projets de débroussaillement. Dans d’autres cantons alpins, tel le Valais, la surface forestière a augmenté dans des proportions semblables. L’Office cantonal valaisan des forêts et du paysage a d’ailleurs élaboré, en collaboration avec l’Office fédéral de l’environnement (OFEV), un «Guide pour les communes Extension naturelle des forêts en Valais». Le FSP a souhaité que ce guide lui soit présenté en 2016 lors de la conférence du 25e anniversaire. Dans la foulée, il a soutenu deux projets concrets du périmètre Alpes suisses Jungfrau- Aletsch qui figure au patrimoine mondial de l’UNESCO.


Deux exemples de projets soutenus extraordinaires

Lectrices et lecteurs trouveront dans la dernière livraison du Bulletin FSP – auquel on peut s’abonner gratuitement – textes et illustrations qui leur feront découvrir deux projets spéciaux, soutenus du FSP:

  • Les forêts pâturées du Val Piumogna TI sont parsemées de mélèzes. Cette magnifique zone récréative remplit aussi des fonctions agricoles et forestières. Dans le Val Bedretto voisin, sur l’alpage Cristallina, les surfaces sont principalement dédiées aux activités économiques alpestres.
  • Le projet paysager du Tösstal supérieur développé par la Société de promotion des lépidoptères du canton de Zurich crée de nouveaux biotopes pour plusieurs espèces de papillons diurnes devenues rares. Certains arbres de cette forêt touffue sont ainsi abattus pour former trouées ou clairières.


Bulletin No 56